May 16th, 2004

French

I suppose you could regard this as payback for the institution of "freedom fries" and "freedom kisses":
La vérité sur George W. Bush, Hitler et la Deuxième Guerre Mondiale

- A la lumière des événements irakiens, il est dorénavant possible de révéler que la Deuxième Guerre Mondiale a été entièrement fabriquée par les francs-maçons des Etats-Unis d’Amérique. Ce sont toujours ces mêmes familles de francs-maçons américains qui dirigent les Etats-Unis. Tous les acteurs de la Deuxième Guerre Mondiale étaient des francs-maçons aux ordres de leurs maîtres américains à commencer par Hitler qui appartenait à la loge maçonnique Thulé et donc totalement au service de la franc-maçonnerie mondiale dirigée à partir des Etats-Unis d’Amérique. Hitler, éduqué, formé, entraîné et constamment dirigé par ses maîtres américains jusqu’à ce qu’ils décident que le moment prévu de s’en défaire était venu. Car les Etats-Unis d’Amérique n’ont créé ce monstre de toutes pièces que pour se donner aux yeux du monde la gloire de l’abattre. Ce qui rend cette révélation dorénavant possible, c’est que ces francs-maçons américains ont vraiment perdu la main qu’avaient leurs pères et mères et que leurs manipulations sont tombées à un niveau tellement en dessous d’une opération comme Pearl Harbour, qui, elle, était un chef-d’œuvre du genre, que tout le monde voit maintenant les ficelles qu’ils utilisent et comment ils manipulent les gens. Hitler était un franc-maçon, c’est-à-dire une marionnette des Etats-Unis d’Amérique. Que les francs-maçons aient réussi un temps à nous faire croire qu’ils ont été persécutés par les nazis alors que, justement, tous les nazis étaient des francs-maçons, c’est aussi risible que les communistes persécutés par Staline parce que les loups se dévorent aussi entre eux. Vous comprenez maintenant ce qui a débarqué sur les plages de Normandie le 6 juin 1944. Oui, c’est atroce, c’est vraiment horrible mais c’est comme cela que les choses se sont passées. Oui, ce sont bien les Etats-Unis d’Amérique qui ont entièrement fabriqué Hitler pour foutre en l’air l’Europe et devenir les maîtres du monde en jouant les libérateurs.

- Le Lucifer de pacotille des francs-maçons américains ne m’impressionne pas plus que Yahvé ou Jéhovah. Ces adorateurs du diable ne sont que des malades graves qui se branlent la tête avec des trucs infâmes.

- Il faut savoir que la franc-maçonnerie, c’est le culte de Lucifer dissimulé derrière tout un tas de masques. Vous n’allez pas dire : « Je suis un adorateur de Lucifer », ça fait vraiment pas bien, ça passe pas. Alors vous dites : « Je suis franc-maçon ». Ça, c’est bon. Et puis quand les gens arrivent en franc-maçonnerie, vous ne leur présentez pas votre dieu Lucifer tout de suite. Comme dans la plupart des sectes, on peut y passer plusieurs vies sans jamais savoir de quoi il retourne. Il n’y a qu’un tout petit nombre d’initiés du plus haut rang qui sait ce qu’il en est.

- Ce sont toujours ces mêmes familles de francs-maçons lucifériens (pléonasme, je sais, mais c’est pour rappeler) des Etats-Unis d’Amérique qui dirigent le monde. Nous sommes gouvernés depuis trop longtemps par ces adorateurs de Lucifer, ces tordus complètement fêlés dans leurs têtes, ces vrais cinglés qui se prennent pour des génies du mal et qui, malheureusement, le sont.

- Si le Bon Dieu, c’est déjà grave, alors Lucifer, c’est vraiment la cata !

- La seule question intéressante à poser au président actuel des Etats-Unis d’Amérique est : Monsieur le président des Etats-Unis d’Amérique George W. Bush, votre famille est-elle une famille d’adorateurs de Lucifer ?

- Les adorateurs de Lucifer n’ont d’autres pouvoirs paranormaux que celui de se branler très fort dans leurs têtes. Leurs magies noires, toutes leurs merdes, c’est de la foutaise. Vous ne devez pas les craindre. Au contraire, c’est à vous de les subjuguer. Un jour, nous les aurons tous, je vous le promets, une rafle mondiale dont le nom de code sera « Opération Philippe le Bel », et cette fois-ci, pas un ne nous échappera.

- La nation américaine doit être désarmée. Les Etats-Unis d’Amérique doivent être démantelés et placés sous mandat international. La France doit récupérer ses immenses territoires qui lui ont été odieusement soutirés sous Napoléon.
If only George were jacking off in his head!
  • Current Music
    Blue Diamonds - The Long Winters - When I Pretend to Fall

Pepperberry

This is how far my collector's impulse extends. Back in the early 1990s, among the pleasures Kim and I enjoyed during our many trips to Mendocino County were the unusual offerings of the Mendocino Beverage Company. Northern California was the leading edge for "fusion" waters and the Mendocino flavors were first in line. Our favorite, by far, was Pepperberry, described on the label as follows:
A delicious secret in French cuisine combines fresh ground pepper with sweet strawberries and Mendocino has captured it in a bottle: "PEPPERBERRY"!
Sadly, Pepperberry was only around for a couple years. When it became clear that the flavor was being phased out, I purchased a six-pack of the single-serving bottles and deposited them on the staircase-to-nowhere in our Vallejo flat. It had been less than two years since I moved in, so the steps weren't as "impacted" with my piles of books and papers as they would later become. Periodically, I would be forced to rearrange those piles in search of something I needed for my research and would find the Pepperberry buried beneath, covered in the ample dust of 617 Napa Street.

Needless to say, I moved the six-pack to Tucson. It has been sitting on the bottom shelf of our cleaning supplies-and-liquor Rubbermaid cabinet in the garage ever since. A few months back, I decided to put a bottle in the fridge for eventual consumption. Today, trying to make room for all the leftovers from our party, I took the plunge, supplementing the somewhat dissipated carbonation of the Pepperberry with a little Gerolsteiner. Delicious!!!

Now, given the positive associations I have with Pepperberry -- many of my best times with Kim have been spent in the Mendocino area -- I will have to save the empty bottle along with other fragile memorabilia -- I have boxes for that sort, as well as for papers -- and find an appropriate time to consume the other five bottles.

I've also taken the liberty of documenting the bottle in which this delicious beverage came -- the sadness of the past tense is overwhelming -- to commemorate its eccentric grandeur:

Bottle of Pepperberry

Doesn't it look like the strawberry on top is crying?

I realize that people collect wine. But there seems to be an important difference between collecting something that it is deemed reasonable to collect and something that makes people shake their heads in bemused mock dismay. Then again, I suppose that reaction is preferable to the sort with which the collecting of Nazi memorabilia is met.

Anyway, I'm wondering how much I should read into the fact that I boldly drank the Pepperberry this morning, not to mention that I adulterated it for the sake of taste. Maybe I'm going to start collaring the day in order to shake the loose change from its pockets.

  • Current Music
    Bullitt - Lalo Schiffrin - TV theme

Lame or Motile?

I'm beating myself up right now for having decided to forsake free entry to the Hella show at Club Congress tonight. But it's a beating on top of a beating, because I'm still spent from yesterday's festivities. The determining factor in my decision was secondhand smoke. Driving around just now running errands, breathing in the super dry summer-has-arrived air, I realized that I don't want to be standing in a smoky club at 12:45am. In order to enjoy a show in that context, I need to consume both caffeine and alcohol to relax my distressed lungs. And that adds up to a bleary-eyed Monday. Frankly, I'd rather be fresh for a day of bringing Skylar to the U of A.

Besides, I already had my indie music epiphany of the evening. While pulling into the parking lot at Trader Joe's, a song from the new Tortoise album came on 92.1 FM KFMA. I was only listening to the station in order to boner up on some white dude "punk," because I've been thinking that I need to do more with Good Charlotte, Blink 182 and Sum 41 in my book project. I almost never listen to commercial radio anymore. But I guess KFMA has this semi-experimental Sunday night show now, though nothing else I heard came close to Tortoise in anti-dude attitude.

To be sure, it's not an experience equivalent to hearing the Breeders, Sonic Youth, Pavement, Dinosaur Jr., Sugar, and The Cure in the same hour on Live 105 back in 1994. I'll take it though and get some extra sleep as compensation for my micro-thrill.
  • Current Music
    Twisted Ligneous - Venetian Snares - 237 0894